Développement de votre activité

Carte bancaire et professions de santé

Les Français sont accoutumés à la carte bancaire

Apparue en 1968 en France, la carte bancaire a su se démocratiser pour devenir le moyen de paiement de prédilection des français.
Selon une étude IFOP, 39% des français utilisent leur CB tous les jours, et 52% au moins une fois par semaine. On peut donc partir du postulat qu’ils sont 91% à privilégier ce moyen de paiement aux autres.

De ce fait, les clients sont agacés lorsqu’ils se voient refuser un paiement par CB : 36% jugent que le refus de la CB est inadmissible et 32% se sentent frustrés. Seulement un tiers des personnes (32%) comprennent ce refus.

Une démarche onéreuse pour le commerçant

Disposer d’un terminal de paiement électronique (TPE) représente quelques centaines d’euros par mois, tous frais compris.
Le commerçant doit effectuer une demande à sa banque et si celle-ci est acceptée, il faut s’acquitter d’un coût de location et de maintenance du matériel.
Afin que les données du TPE soient transmises à la banque, il est nécessaire qu’il soit connecté à une ligne téléphonique ou à une box ADSL (une dizaine d’euros par mois).
Enfin, la charge la plus lourde est la « commission interbancaire de paiement » versée à chaque transaction, incluant des frais fixes additionnés à une part variable du montant de la transaction.

Qui a de nombreux avantages pour le professionnel de santé (PLS)

  • Ce mode de paiement facilite les démarches du praticien, de sa clientèle et de son banquier.
  • Les paiements sont sécurisés à hauteur de 130 €.
  • Remises directement déposées sur le compte du praticien.
  • La commission perçue par la banque est déductible en frais professionnels.
  • Disposer d’un terminal fait gagner du temps, moins de chèque à endosser et surtout à aller déposer en banque.
  • Ce gain de temps permet au médecin de faire 1 à 2 consultations de plus par jour ce qui couvre largement le coût de la commission et de l’amortissement du matériel (acheté ou loué).
  • Mode de paiement accueilli favorablement par la patientèle.

Cependant, les médecins sont encore peu équipés :

evolution-part

*Evolution de la part des PLS équipés en terminaux bancaire

evolution-nombre
*Evolution du nombre de transactions effectuées par les PLS en CB

Les équipements disponibles pour le PLS :

Dans tous les cas, le praticien doit choisir un mode de transmission :

  • Par réseau téléphonique : fort coût de communication lors de l’interrogation de la banque.
  • Par la box internet : zéro coût de communication mais un supplément d’environ 10 euros sur la location du terminal.

Le terminal bancaire fixe

Souvent loué par le praticien à son banquier à partir de 12e / mois et nécessitant un engagement de 12 à 48 mois selon la banque, maintenance incluse.
Ses avantages : son faible coût et le fait que, s’il est relié au logiciel du patient, les encaissements sont directement transmis dans le module de comptabilité.

Le terminal multicarte fixe

Un terminal fixe classique, mais qui assure à la fois transactions FSE et Carte Vitale pour un gain de temps non négligeable, à partir de 19 euros/mois.
Il imprime les tickets après les contrôles réglementaires, effectués en un temps record.
Dans la nuit le terminal envoie automatiquement les transactions vers les centres bancaires.

Le terminal multifonctions mobile

Aux alentours de 30e / mois, compter entre 35 et 38 pour un modèle utilisable en visite.
Ce terminal envoie directement les transactions vers les centres bancaires.
Compatibles avec la plupart des services et applications Ingenico, ces terminaux sont conçus
pour gérer les applications d’aujourd’hui et pouvoir intégrer les services futurs.

Des frais bancaires au forfait ou réduits

Les frais bancaires supplémentaires ont entravé le développement du paiement par carte chez les libéraux de la santé. Ceux-ci se voyaient proposer 1% de prélèvement, hors, la CIP qui rémunère l’établissement bancaire a significativement diminuée (passant de 0,47 à 0,28%) suite à une décision de l’autorité de la concurrence.

Des solutions émergentes

Les banques mettent en place des solutions émergentes : elles utilisent un smartphone relié par Bluetooth à un lecteur de carte bancaire léger et moins coûteux : 100 euros au maximum.
Il suffit, dès lors que l’on possède le lecteur adapté, de télécharger une application mobile dédiée.
Lorsque le patient a validé la transaction, le professionnel reçoit le virement sur son compte et paie automatiquement une commission sur la transaction (elle est forfaitaire ou en pourcentage).
La limite de ce système est qu’il n’est pas connecté au logiciel de comptabilité de l’ordinateur du praticien, de plus celui-ci doit disposer d’un smartphone avec forfait internet illimité pour les coûts de communication.

A suivre sur internet :

La solution d’Orange : paiement-pro via smartphone
Les solutions développées par BNP Paribas

Articles pouvant vous intéresser

Pourquoi passer en SEL ?

La Société d’Exercice Libéral (SEL) est devenue incontournable pour de nombreux professionnels de santé, notamment les pharmaciens et les biologistes. (…)

Paris Med’

Une aide de la mairie de Paris pour l’installation en libérale dans la capitale. La Mairie de Paris fait le (…)