Développement de votre activité

Professionnels de santé, 3 façons de s’installer en libéral

Remplacement, collaboration, création ou achat d’une clientèle seul ou en groupe : il n’y a pas une mais plusieurs façons de débuter une activité libérale de santé. Le remplacement et la collaboration libérale peuvent même constituer un tremplin en vue d’acquérir une clientèle.

comment s'installer en libéral

 

Les incertitudes sur l’avenir, la crainte des horaires et du rythme du travail à assumer, le manque d’apport personnel et le coût des équipements et matériels dans certaines spécialités font qu’il n’est pas toujours facile, pour un jeune médecin libéral ou un jeune paramédical, de s’installer en cabinet individuel.

Exercer en libéral reste néanmoins possible, sous une forme dont le choix dépend surtout du projet professionnel envisagé.

 

Le remplacement, un tremplin pour s’installer

Le premier avantage du remplacement est d’abord, pour le praticien installé, d’assurer les soins aux patients en cas d’absence ou d’empêchement. Mais cette forme d’exercice constitue aussi, souvent, un tremplin pour l’installation d’un jeune diplômé qui peut ainsi démarrer sa carrière et acquérir de l’expérience avant de créer son propre cabinet. Le remplacement est même devenu, aujourd’hui, la première forme d’exercice libéral après l’obtention du diplôme.

Dans l’optique de la reprise du cabinet libéral, le remplacement est aussi un bon moyen, pour le jeune praticien, de tester la patientèle et les conditions d’exercice du cabinet qu’il souhaite reprendre, et pour le praticien installé d’apprécier les capacités de son successeur éventuel.

Dans tous les cas, le remplacement fait du jeune diplômé un véritable praticien libéral, avec toutes ses conséquences : inscription aux organismes sociaux, souscription d’une assurance de responsabilité civile professionnelle, application du régime fiscal des bénéfices non commerciaux, etc.

A noter : chez les chirurgiens-dentistes, le remplacement est généralement effectué en libéral, mais il peut également être salarié.

Pour en savoir plus:

 

Téléchargez notre guide de l’installation 2021

guide installation 2021

 

La collaboration libérale pour préparer une installation future

Conclure un contrat de collaboration avec un confrère déjà titulaire d’un cabinet est également une bonne façon de mettre un pied dans l’exercice libéral.

En pratique, ce confrère installé met à la disposition du jeune collaborateur ses locaux, ses matériels et une partie de la clientèle, moyennant, pour ce dernier, le versement de redevances mensuelles ou trimestrielles.

L’intérêt de la collaboration libérale est double : elle permet de se constituer une clientèle personnelle et, à terme, de pouvoir racheter la patientèle du praticien installé ou de s’associer avec lui. Toutefois, pendant la durée du contrat de collaboration, le professionnel de santé installé reste maître des décisions à prendre dans la gestion du cabinet, et il n’y a, bien entendu, aucun partage des honoraires.

A noter : un collaborateur libéral est personnellement responsable de ses actes professionnels, il encaisse les honoraires auprès des patients et dispose de ses propres feuilles de soins.

Pour en savoir plus :

 

La création ou l’achat de la patientèle

Quand l’installation en cabinet individuel n’est pas possible ou n’est pas souhaitée, on peut toujours créer ou acquérir une patientèle avec d’autres professionnels de santé ou avec des professionnels de santé de la même spécialité. Les avantages de l’exercice en groupe sont nombreux : diminution des coûts et optimisation des frais de l’exercice, réduction de la charge de travail, meilleure continuité des soins…

Le choix des structures et des modes de partage d’exercice est très large.  On peut d’abord partager uniquement les moyens de l’exercice (locaux, matériels, secrétariat) avec des membres de professions de santé différentes dans le cadre d’une société civile de moyens (SCM), par exemple. En revanche, la mise en commun des honoraires n’est possible qu’entre membres d’une même profession de santé, dans le cadre d’une société civile professionnelle (SCP) ou d’une société d’exercice libéral (SEL) notamment.

A noter : les maisons de santé pluriprofessionnelles (MSP) ne constituent pas à proprement parler une forme d’exercice en groupe, mais un mode d’exercice professionnel collectif et coordonné autour d’un projet de santé.

Pour en savoir plus :

 

CMV Médiforce vous accompagne à chaque étape importante de votre vie professionnelle et peut vous propose des solutions pour financer votre installation

simulez le financement de votre installation

 

 

Articles pouvant vous intéresser

S’installer comme collaborateur libéral

Le statut de collaborateur libéral permet aux professionnels de santé diplômés d’acquérir une expérience en cabinet, avant de s’installer définitivement. (…)

Exercer dans une maison de santé

Les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) sont aujourd’hui en plein essor. Pour créer une structure de ce type avec d’autres (…)