Développement de votre activité

Comment évaluer votre patientèle ?

Bien évaluer la patientèle est nécessaire, notamment lorsque l’on souhaite acquérir un cabinet médical ou paramédical, un cabinet de radiologie, une officine ou un laboratoire d’analyses médicales. De très nombreux paramètres entrent en compte dans cette évaluation qu’il importe d’analyser.

Une juste évaluation

L’évaluation d’une patientèle dépend surtout de la loi de l’offre et de la demande. Il existe des barèmes par profession, mais qu’il convient d’adapter en fonction des caractéristiques de l’activité. En outre, les règles d’évaluation ne sont pas les mêmes pour les patientèles individuelles et les parts de société.

Dans tous les cas, une bonne évaluation s’impose, non seulement pour acquérir la patientèle à son juste prix mais aussi pour déterminer les financements qui seront nécessaires lors de cette acquisition. Le recours à un conseil spécialisé (expert-comptable par exemple) est souvent recommandé.

Les barèmes professionnels

Pour une première approche d’une patientèle individuelle, on peut se référer aux usages en vigueur dans la profession :

  • de 25 à 50 % de la moyenne des trois derniers chiffres d’affaires annuels du cabinet pour les médecins généralistes ;
  • environ 50 % des honoraires annuels moyens, hors matériel, pour les radiologues ;
  • entre 50 et 70 % du bénéfice moyen des trois dernières années pour un cabinet de kinésithérapie ;
  • environ 35 % des honoraires de la dernière année pour le cabinet d’un(e) infirmier/ère libéral(e) ;
  • entre 35 et 100 % du chiffre d’affaires pour un laboratoire de biologie médicale ;
  • 91 % du chiffre d’affaires TTC pour un fonds de commerce d’officine (moyenne constatée en 2008) ;
  • entre 30 et 50 % de la moyenne des recettes des trois dernières années, hors matériel, pour un cabinet dentaire.

Les correctifs à apporter

Les barèmes professionnels doivent être corrigés pour tenir compte des caractéristiques propres à l’activité : l’emplacement, la démographie locale, l’existence ou non d’autres professionnels de santé à proximité, les possibilités d’accroissement du cabinet, notamment.

Pour les professions de santé à plateau technique important, les possibilités de développement et l’importance des équipements sont primordiales.

Les parts de société

L’évaluation des parts de société obéit à des règles particulières :

  • la valeur des parts d’une Société civile de moyens (SCM) correspond à la valeur des biens apportés à la société par l’associé ;
  • la valeur des parts d’une Société civile professionnelle (SCP) correspond à la part de l’associé sur la valeur de la patientèle et aux droits qu’il détient dans la société (droit au bail, par exemple) ;
  • enfin, la valeur des parts d’une SEL correspond à la différence entre la valeur du fonds augmentée de celle du stock et le passif social.

Attention : lorsqu’on achète des parts de SEL, on acquiert à la fois l’actif et le passif social.

 

Entouré par les meilleurs experts, CMV Médiforce vous aide à évaluer votre patientèle. De plus, en tant que spécialiste du financement pour les professions de santé, nous  vous accompagnons pour votre achat de patientèle.

Articles pouvant vous intéresser