Véhicule

Véhicules électriques et hybrides professionnels : quel choix et quels avantages ?

Pour les déplacements professionnels, les véhicules électriques et hybrides présentent de nombreux avantages. Pour un professionnel de santé libéral, ils bénéficient non seulement des aides des pouvoirs publics mais aussi d’une fiscalité très attractive.

Différents types de véhicules électriques

Il existe trois types de voitures à motorisation électrique : 100% électriques, hybrides simples et hybrides rechargeables (plug-in). Les hybrides simples sont des voitures thermiques auxquelles le constructeur a ajouté un petit moteur électrique et une batterie qui se recharge en conduisant, permettant de rouler quelques centaines de mètres en tout électrique et de faire ainsi baisser la consommation de carburant.

Les hybrides rechargeables disposent d’une batterie plus importante qui se recharge sur le réseau électrique, permettant de parcourir quelques dizaines de kilomètres en tout électrique. Le surcoût entre une voiture hybride simple et une hybride rechargeable est de 2 000 € à 3 000 € en moyenne.

Pour des trajets courts tels que les déplacements professionnels (allers et retours au cabinet, visites à domicile…), les voitures 100% électriques sont parfaitement adaptées, à condition bien sûr de pouvoir être rechargées facilement. Pour les trajets longs, en revanche, les modes hybrides, aujourd’hui, doivent être privilégiés.

Les aides à l’investissement

L’un des obstacles à l’acquisition de véhicules électriques est leur prix élevé. Mais l’acquéreur d’un véhicule neuf 100% électrique ou hybride rechargeable peut bénéficier d’un bonus écologique jusqu’à 7 000 € (5 000 € pour une société) lorsque le prix est inférieur à 45 000 €, à condition que le véhicule soit conservé ou loué pendant une durée de deux ans au moins.

En cas de mise à la casse d’un véhicule ancien essence ou diesel, il est possible également de percevoir la prime à la conversion, qui varie suivant les revenus mais qui peut s’élever jusqu’à 5 000 €. Le bonus écologique et la prime à la conversion, qui devaient baisser en janvier 2021, ont été prolongés avec les mêmes montants et les mêmes plafonds jusqu’au 1er juillet 2021.

Enfin, certaines collectivités comme la Métropole du Grand Paris et le département des Bouches-du-Rhône offrent une aide supplémentaire au remplacement de véhicules anciens allant jusqu’à 6 000 € pour l’achat d’un véhicule neuf ou d’occasion électrique ou hybride.

A noter : toutes ces aides sont cumulables.

Une fiscalité très avantageuse

Les véhicules électriques et hybrides ont droit aussi à des incitations fiscales très généreuses. Ainsi, pour les professionnels de santé libéraux, le plafond de déduction des amortissements (en cas d’achat) ou des loyers (en cas de crédit-bail ou de location de longue durée) correspond à un prix de 30 000 € (pour les voitures dont les émissions de CO2 sont inférieures à 20 g/km), au lieu de 9 900 € pour les voitures les plus polluantes. En outre, le coût de la batterie, à condition qu’il soit isolé sur la facture d’achat, peut être amorti séparément, sans limite de valeur.

Par ailleurs, pour les professionnels libéraux exerçant en association (en société d’exercice libéral notamment), les voitures 100 % électriques sont exonérées de taxe sur les véhicules de société (TVS). Quant aux voitures hybrides, elles sont exonérées de TVS en totalité ou pendant 12 trimestres selon qu’elles émettent plus ou moins de 50 g/km de CO2 et jusqu’à 120 g/km (norme WLTP).

A noter : la quasi totalité des conseils régionaux exonère en totalité ou pour moitié les frais de carte grise des véhicules propres.

Article mis en ligne le 30/11/20

A lire égallement
Les nouveaux barèmes fiscaux en 2020

>>> CMV Médiforce, une marque BNP Paribas Lease Group, vous présente les financements pour l’acquisition ou la location de votre véhicule propre (crédit, crédit-bail, location de longue durée).