Véhicule

Véhicule professionnel : les aides à l’achat en 2022

Les aides publiques à l’achat d’un véhicule propre peuvent vous aider à financer une nouvelle voiture professionnelle. Ces aides évoluent en 2022. Faisons le point sur les changements à venir.

 

Les véhicules de tourisme à moteur thermique et utilisés à titre professionnel sont d’autant plus pénalisés, aujourd’hui, que leurs émissions de CO2 sont élevées : les amortissements ou les loyers déductibles sont plafonnés, la taxe sur les véhicules de société (TVS) est plus chère, et un malus automobile dissuasif frappe les voitures les plus polluantes.

La fiscalité des véhicules propres (électriques et hybrides), elle, est beaucoup plus favorable, et ces véhicules peuvent en outre bénéficier d’aides publiques pour leur acquisition ou leur financement. Toutefois, ces aides vont légèrement baisser à compter du second semestre 2022 : il peut donc être opportun pour vous de ne pas attendre pour financer un véhicule professionnel électrique ou hybride.

 

Le bonus écologique en 2022

Le bonus écologique est une aide financière accordée par l’Etat aux véhicules  électriques ou hybrides rechargeables (ou fonctionnant à l’hydrogène). Pour les véhicules neufs, son montant est actuellement de :

  • 27% du prix plafonné à 6 000 € (4 000 € pour les sociétés) pour les voitures électriques dont le prix d’achat est inférieur à 45 000 € ;
  • 2 000 € pour celles dont le prix d’achat est compris entre 45 000 € et 60 000 € ;
  • 1 000 € pour les voitures hybrides rechargeables (avec un taux de CO2 entre 21 et 50g/km et dont le prix est de 50 000 € au maximum).

A compter du 1er juillet 2022, ces différents montants baisseront de 1 000 €. Pour les voitures 100% électriques, le bonus maximum sera donc de 5 000 €, et il sera supprimé pour les voitures hybrides rechargeables.

A noter : le bonus sur les voitures électriques d’occasion d’au moins deux ans restera en revanche inchangé (1 000 €).

 

La prime à la conversion en 2022

La prime à la conversion, quant à elle, est une aide accordée, sous conditions de revenus, lors de l’achat ou de la location d’un véhicule peu polluant en échange de la mise à la casse d’un ancien véhicule diesel ou essence.

Le véhicule à détruire doit remplir les conditions suivantes :

  • pour un véhicule diesel, la première immatriculation doit être antérieure à 2011 ;
  • pour un véhicule essence, la première immatriculation doit être antérieure à 2006.

Le prix de la nouvelle voiture, elle, ne doit pas dépasser 60 000 €. Un professionnel libéral peut alors avoir droit jusqu’à 3 000 € pour l’achat d’un véhicule thermique neuf ou d’occasion, et jusqu’à 5 000 € pour l’achat d’un véhicule, neuf ou d’occasion, électrique ou hybride rechargeable.

Ces montants sont inchangés en 2022 mais, depuis le 1er janvier, le taux d’émission de CO2 maximal pour bénéficier de la prime lors du financement de la nouvelle voiture est abaissé à 127 g/km. Seuls les véhicules rejetant jusqu’à 127 g/km de CO2 (au lieu de 132 g/km précédemment) sont donc désormais éligibles à la prime.

Notez que le bonus écologique et la prime à la conversion peuvent être cumulés pour un même financement.

En outre, vous pouvez bénéficier du bonus écologique et de la prime à la conversion quel soit le mode de financement de votre véhicule choisi auprès de CMV Médiforce : crédit, crédit-bail ou location de longue durée.

Si vous prévoyez de renouveler votre véhicule professionnel, anticipez votre achat d’ici le mois de juin. Après il sera trop tard.