Véhicule

Transition écologique : les aides à l’achat d’un véhicule électrique

Les aides publiques à l’achat d’un véhicule propre peuvent vous aider à financer une nouvelle voiture professionnelle. Faisons le point sur les aides dont vous pouvez bénéficier.

 

Les véhicules de tourisme à moteur thermique et utilisés à titre professionnel sont d’autant plus pénalisés, aujourd’hui, que leurs émissions de CO2 sont élevées : les amortissements ou les loyers déductibles sont plafonnés, les taxes plus chères, et un malus automobile dissuasif frappe les voitures les plus polluantes.

La fiscalité des véhicules propres (électriques), elle, est beaucoup plus favorable, et ces véhicules peuvent en outre bénéficier d’aides publiques pour leur acquisition ou leur financement. Ces aides, qui avaient été revues à la baisse en 2022, connaissent une nouvelle diminution en 2023.  : il peut donc être opportun pour vous de ne pas attendre pour financer un véhicule professionnel électrique  afin d’anticiper une éventuelle nouvelle réduction dans le futur.

A noter que les véhicules hybrides ne sont plus éligibles à ces aides

 

Le bonus écologique en 2023

Le bonus écologique est une aide financière accordée par l’Etat aux véhicules  électriques (ou fonctionnant à l’hydrogène). Pour les véhicules neufs, son montant est actuellement de :

  • 27% du prix plafonné à 5 000 € (3 000 € pour les sociétés) pour les voitures électriques dont le prix d’achat est inférieur à 47 000 € ;

A noter : le bonus sur les voitures électriques d’occasion d’au moins deux ans reste inchangé (1 000 €).

Comment bénéficier du bonus : vous pouvez demander à ce que son montant soit déduit de la facture par le vendeur ou le concessionnaire, ou bien effectuer votre demande en ligne sur le site officiel du Gouvernement.

 

La prime à la conversion en 2023

La prime à la conversion, quant à elle, est une aide accordée, sous conditions de revenus, lors de l’achat ou de la location d’un véhicule peu polluant en échange de la mise à la casse d’un ancien véhicule diesel ou essence.

Ainsi, pour bénéficier de cette prime, votre revenu fiscal de référence par part devra être inférieur ou égal à 22 983 €. Au-delà, vous ne serez plus éligible à la prime à la casse .

 

Le véhicule à détruire doit remplir les conditions suivantes :

  • pour un véhicule diesel, la première immatriculation doit être antérieure à 2011 ;
  • pour un véhicule essence, la première immatriculation doit être antérieure à 2006.
  • véhicule classé Crit’Air 3, 4, 5 ou non classé

Deux autres critères liés au nouveau véhicule s’ajoutent aux précédents :

  • Ce dernier ne doit pas peser plus de 2,4 tonnes
  • et son prix ne doit pas excéder 47 000 €

 

Notez que le bonus écologique et la prime à la conversion peuvent être cumulés pour un même financement.

En outre, vous pouvez bénéficier du bonus écologique et de la prime à la conversion quel soit le mode de financement de votre véhicule choisi auprès de CMV Médiforce : crédit, crédit-bail ou location de longue durée.