Technologie

Médecins : les dispositifs connectés pour les patients

Les dispositifs médicaux connectés permettent de mieux suivre certains patients et d’établir des diagnostics à distance lors des téléconsultations. Mais au cabinet, il faut choisir et prescrire des dispositifs fiables, sécurisés et compatibles avec le logiciel professionnel utilisé.

objets connectés de santé

Depuis plusieurs années déjà, les dispositifs et objets connectés (OC, ou IoT – Internet of Things)) ont fait leur apparition dans le domaine de la santé. Le fort développement des téléconsultations en raison de la désertification médicale de certains territoires et à la suite de la pandémie de Covid-19 leur donnent aujourd’hui un rôle croissant en médecine libérale.

En pratique, un objet connecté est un matériel ou un dispositif médical relié à internet, ce qui lui permet de communiquer avec l’ordinateur, la tablette ou le smartphone du médecin généraliste ou spécialiste, soit directement, soit via une plateforme internet hébergeant les données recueillies. Le dispositif connecté peut ainsi collecter les données du patient et les transmettre au praticien traitant ou à un autre professionnel de santé en charge des soins au patient, comme une infirmière libérale par exemple. Certains objets connectés de santé peuvent également avoir une fonction de surveillance ou d’alerte pour les patients avec une maladie chronique ou à risque, notamment ceux avec un diabète ou une pathologie cardiovasculaire.

Les OC les plus fréquemment utilisés aujourd’hui en médecine de ville sont le glucomètre connecté, l’oxymètre connecté, le tensiomètre connecté, le stéthoscope connecté, l’électrocardiogramne (ECG) connecté, la balance connectée…

 

Des outils pour le cabinet

Pour un médecin traitant ou même un médecin spécialiste, les avantages sont multiples : aider à l’examen clinique et au diagnostic à distance, améliorer le suivi et la surveillance des patients, adapter et optimiser le traitement médical, favoriser le maintien à domicile des patients âgés

Au cabinet, les dispositifs permettent aussi au médecin de gagner du temps : plutôt que de ressaisir les données de l’examen clinique en consultation, les mesures prises par un OC peuvent alimenter directement le dossier patient dans le logiciel métier. Toutefois, il faut pour cela que le logiciel médical soit parfaitement compatible avec le ou les dispositifs connectés utilisés.

 

Des outils pour les téléconsultations

Par ailleurs, les objets connectés sont également précieux pour les téléconsultations. De nombreuses cabines médicales de téléconsultation aujourd’hui présentes sur le territoire sont équipées de dispositifs médicaux connectés : tensiomètre, thermomètre, stéthoscope, otoscope, balance, dermatoscope, oxymètre et même spiromètre. En suivant les instructions du médecin pendant la téléconsultation, le patient manipule ces dispositifs connectés, ce qui permet de mieux établir le diagnostic à distance.

 

CMV Médiforce vous accompagne pour financer vos futurs équipements connectés.

Articles pouvant vous intéresser

La télémédecine se met en place

Les actes de téléconsultation et de télé-expertise seront bientôt rémunérés et pris en charge par l’Assurance maladie. Ils devront toutefois (…)