Développement de votre activité

Pourquoi établir un plan prévisionnel ? Est-il obligatoire ?

Pour des investissements importants en montant ou pour des projets complexes, le dossier de faisabilité bâti avec vos conseillers (expert-comptable, avocat, notaire) est bien ancré dans les habitudes des professionnels de la santé concernés (radiologues, biologistes, pharmaciens, certains spécialistes) ou dans certaines situations (regroupement, changement de structure juridique, achat de parts, etc.). Ce dossier est nécessaire pour éclairer les porteurs et acteurs du projet avant leur prise de décisions ou le choix d’une stratégie.

Ce dossier contient :

  • Présentation du projet (aspects juridiques, les acteurs, les objectifs et motivations, le calendrier, etc.)
  • Tableau de financement (besoins et ressources)
  • Compte de résultat prévisionnel (sur 3 ans)

Ce projet est indispensable aussi aux établissements bancaires et financiers pour motiver leur décision (octroi ou refus) et au-delà pour vous apporter des conseils ou préconisations complémentaires.

S’agissant de projets moins conséquents en montant ou d’apparence plus simples, pourquoi établir un prévisionnel ?

Bien entendu le rapport population française/nombre de professionnels libéraux de la santé est favorable aux initiatives (installation, développement, investissements) et à la réussite de vos projets.

Pourtant il est important de soumettre votre projet et vos prévisions d’activités (Recettes/Dépenses sur 3 ans) à une AGA ou à un expert-comptable. Voici quelques « bonnes » raisons :

  • A partir de leurs statistiques et connaissances par profession, une analyse des chiffres sera intéressante même si objectivement votre activité, le niveau de vos recettes/du résultat dépendent de votre implication personnelle et de votre professionnalisme.
  • Le calcul de vos charges sociales futures selon telle ou telle hypothèse sera très utile à votre gestion prévisionnelle, à cause de leur progressivité ou de leurs variations.
  • Ce prévisionnel donne de la lisibilité au projet et donc accélère la prise de décision du financier. Il vous informe sur la bonne gestion à tenir (épargne pour faire face aux cotisations sociales et à l’impôt sur le revenu, épargne pour alléger cette pression sociale et fiscale, ouverture d’une autorisation de trésorerie de précaution).
  • Si votre activité induit des délais dans la perception des premières recettes (orthodontiste par exemple) ou si votre projet (création d’un cabinet) génère un décalage de trésorerie, ce prévisionnel sera utile à votre gestion et à votre conseiller bancaire ou financier pour le choix des meilleures solutions ou produits.

En conclusion, pour certains dossiers le prévisionnel est indispensable et tous les acteurs en conviennent.

En revanche pour ces projets où, vous, professionnels de la santé, êtes sereins quant à sa pertinence et votre réussite, il est très important de rédiger un prévisionnel d’activités certes «léger » par sa forme mais partagé avec une AGA ou un expert-comptable. Pas obligatoire mais utile.

Exemple de Plan de financement prévisionnel

Plan de financement sur 3 ans

Besoins 1ère année 2ème année 3ème année
Frais d’établissement
Investissement
Besoin en fonds de roulement
Remboursement d’emprunts
TOTAL DES BESOINS
Ressources 1ère année 2ème année 3ème année
Capitaux propres
Apports
Honoraires
Aides et subventions
Crédit à moyen et long termes
TOTAL DES RESSOURCES

Articles pouvant vous intéresser

Exercer dans une maison de santé

Les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) sont aujourd’hui en plein essor. Pour créer une structure de ce type avec d’autres (…)