Kinésithérapeute

Masseurs-kinésithérapeutes : les matériels d’électrothérapie et de physiothérapie

Les techniques d’électrothérapie et de physiothérapie sont très utilisées par les masseurs-kinésithérapeutes libéraux. Elles permettent de mieux répondre aux demandes des patients et d’augmenter significativement l’activité du cabinet.

La physiothérapie et l’électrothérapie constituent un complément indispensable pour les actes de kinésithérapie conventionnelle. Mais elles permettent aussi de développer l’activité de bien-être du cabinet (dans les secteurs de la forme et de l’esthétique notamment) et de satisfaire les besoins d’une nouvelle patientèle (les sportifs, par exemple).

Dans ce domaine, les matériels sont très nombreux et évoluent sans cesse. Pour les masseurs-kinésithérapeutes, les principaux matériels sont les suivants.

 

 

Les différents matériels et leur coût

  • Appareils d’électrothérapie : par leur stimulation musculaire, ils sont utilisés surtout pour le traitement de la douleur, la préparation sportive ainsi qu’en urologie et en gynécologie.
    Les prix varient de 500 à 5 900 € environ, avec un prix moyen de 2 500 € pour un appareil de cabinet (non portable). Il faut aussi prévoir le coût des accessoires (électrodes, gels, chargeurs, adaptateurs, ceintures abdominales ou lombaires, etc.).
    À noter : certains appareils d’électrothérapie de cabinet ont également une fonction ultrasons et une fonction laser.
  • Appareils à ultrasons : les indications privilégiées de l’ultrasonothérapie sont le traitement de la douleur et des processus inflammatoires dégénératifs péri-articulaires ou tendineux.
    Les prix varient de 1 000 à 4 000 € environ. Certains appareils sont portables, d’autres conçus pour le cabinet, et d’autres encore proposent un pack supplémentaire pour le cabinet ou les domiciles. Parmi les accessoires, il faut prévoir une ou plusieurs têtes supplémentaires (350 € l’unité environ), une batterie pour une utilisation sans fil, du gel, notamment.
  • Matériels de thermothérapie et cryothérapie : la lampe infrarouge est un matériel indispensable.
    Les prix varient de 300 à 1 750 € environ, selon la puissance (entre 250 et 400 watts). Attention au coût additionnel des ampoules (25 € l’unité).
    La cryothérapie, elle, utilise le froid comme moyen d’action sur la douleur, les inflammations ou les œdèmes, les lésions cutanées ou les déchirures musculaires. Il faut compter environ 6 000 € pour un appareil par air froid pulsé.
  • Matériels de pressothérapie : ils ont un usage esthétique et sont surtout utilisés pour le drainage lymphatique. Ils permettent aussi d’avoir une action anti-douleur et de diminuer la cellulite. Ils sont préconisés également pour la récupération musculaire.
    Les prix varient de 3 500 à 5 900 € environ, hors accessoires (chambres pour les bras, les jambes, la ceinture).
  • Appareils de magnétothérapie : ils délivrent des flux d’énergie magnétique qui ont une action de régulation des fonctions biologiques en pénétrant dans les tissus. Les appareils récents fonctionnent par champs électromagnétiques pulsés.
    Les prix débutent à 500 € et s’élèvent jusqu’à 4 500 €, auxquels il faut ajouter les disques pour les applications locales (de 200 à 500 €).
  • Appareils laser : les lasers athermiques sont utilisés surtout en cas de pathologies arthro-rhumatismales et dans le domaine de la traumatologie sportive. Ils fonctionnent en courant continu ou pulsé.
    Le prix moyen est de 1 500 €, plus les accessoires (de 800 à 2 000 €, selon les zones à traiter, pour les sondes).
  • Appareils d’ondes de choc : les ondes de choc radiales stimulent l’activité métabolique et augmentent l’irrigation sanguine. Elles sont utilisées dans le traitement des tendinopathies et des calcifications, de l’arthrose du genou, pour les douleurs de l’épaule, du tibia, du tendon d’Achille ou encore du talon. L’utilisation est faite au cabinet, à la clinique ou en déplacement avec les sportifs.
    Le prix s’élève à plus de 15 000 € pour un appareil fixe ou portable.

Les financements possibles

Tous les matériels d’électrothérapie et de physiothérapie peuvent être financés en crédit ou en crédit-bail. Toutefois, c’est le crédit-bail qui est généralement utilisé, en raison de sa souplesse et de ses avantages financiers. Bien entendu, le financement des matériels peut également être inclus dans l’enveloppe du crédit d’installation.

Pour les accessoires, les consommables et les fournitures, le professionnel peut en outre utiliser un compte de trésorerie. Celui-ci est utile également pour financer le besoin en fonds de roulement du cabinet lors des premiers mois de l’installation.

Articles pouvant vous intéresser