Les dossiers
CMV Médiforce

CMV Médiforce vous informe des principales dispositions réglementaires concernant les domaines financiers, juridiques et fiscaux relatifs à l’exercice de votre profession.
Ce cadre juridique et fiscal évoluant sans cesse, CMV Médiforce vous invite à consulter votre expert-comptable qui vous conseillera et validera vos choix.

Dossiers par professions

Kinésithérapeute

Installation ou achat d’un cabinet de masseur-kinésithérapeute

mainsLors de l’installation ou de l’achat d’un cabinet libéral, le masseur-kinésithérapeute doit financer :

  • le droit de présentation de la clientèle (ou les parts de la société d’exercice) en cas de rachat ;
  • le local (acquisition des murs ou engagement de location) ;
  • les travaux, les agencements et le mobilier ;
  • le matériel.

Attention également à prévoir dans le budget d’installation certains frais supplémentaires tels que les droits d’enregistrement, les frais d’actes chez le notaire ou pour la rédaction du bail, notamment.

Découvrez la solution CMV Médiforce pour le financement de votre installation

Les équipements du cabinet

068La table de soins est le premier matériel que le MK libéral doit financer. Selon qu’elle est électrique ou non, sa valeur oscille entre 300 et 2 500 € en moyenne.

D’autres équipements doivent également être prévus : appareils de mécanothérapie, de pouliethérapie, lampe infrarouge, matériels de proprioception (plateau de Freeman, ballons de Klein…), de rééducation de la main, ainsi que des appareils de contrôle et de mesure.

Le cabinet peut aussi avoir une spécialité, et selon celle-ci, des appareils supplémentaires sont à envisager :

  • matériels de physiothérapie et d’électrothérapie ;
  • appareils de rééducation périnéale, fixes ou portables (de 300 à 4 500 € selon les modèles) ;
  • matériels de rééducation respiratoire (spiromètre, sonde d’aspiration) ;
  • matériels de rééducation à l’équilibre (environ 10 000 € d’équipements avec un plateau de rééducation) ;
  • matériels de rééducation orthopédique (appareil arthromoteur de 1 000 à 8 000 €) ;
  • appareils d’esthétique, de confort, de balnéothérapie (avec éventuellement l’installation d’une piscine).

Découvrez la solution CMV Médiforce : le crédit-bail matériel

salle-attenteLors de l’installation, il faut porter un soin particulier au mobilier et à l’aménagement de la salle d’attente. En outre, si un salarié travaille au cabinet, une installation sanitaire est obligatoire. Ouvrir un cabinet de kinésithérapie secondaire.

Découvrez la solution CMV Médiforce : le crédit-travaux

Un micro-ordinateur, une imprimante et un logiciel professionnel sont indispensables pour assurer la gestion du cabinet.

Découvrez la solution CMV Médiforce : le crédit matériel informatique

Un équipement Sesam Vitale portable est également nécessaire pour transmettre les feuilles de soins électroniques (FSE). Il est préférable d’opter pour un lecteur multicartes, afin de pouvoir accepter aussi les règlements par carte bancaire des patients.

Découvrez la solution CMV Médiforce : un contrat monétique et un terminal de paiement électronique

Le véhicule professionnel

054Certains masseurs-kinésithérapeutes libéraux effectuent une part des soins au domicile des patients. Dans ce cas, l’acquisition d’un véhicule est indispensable, surtout en milieu rural.

Le crédit et le crédit-bail sont les deux solutions principales qui s’offrent au masseur-kinésithérapeute libéral pour financer son véhicule professionnel : le crédit-bail est réservé à l’achat d’un véhicule neuf. Pour les occasions choisissez le crédit classique automobile.

Découvrez la solution CMV Médiforce : le crédit-bail auto dédié 

A lire
Etude Observatoire 2020 – Zoom sur les Masseurs-Kinesithérapeutes

SCAN CMV MEDIFORCE

C'est vous qui le dites !

Kinésithérapeutes en 2021 : encore plus de matériel et regroupés…

Par rapport aux autres professionnels libéraux de santé 86% des kinésithérapeutes sont satisfait ou très satisfaits de la pratique de leur métier. Ils ont d’ailleurs une image très positive de leur profession et sont à 93% fiers de leur métier.
Ouverts aux nouvelles technologies ils prévoient de plus en plus d’utiliser le DMP et les outils connectés dans le futur. Ils pourront ainsi suivre les paramètres d’un patient à distance.
Pour 2021, les kinésithérapeutes sont 38% à déclarer vouloir renouveler des équipement professionnels (médical ou informatique) et 31% à investir dans un nouveau matériel.
Comme les années précédentes les kinésithérapeutes sont majoritaires (66%) à penser que les professionnels de santé vont de plus en plus se regrouper dans un même lieux d’exercice.

Source : Observatoire CMV Médiforce des Professions Libérales de Santé 2020.

2017 en quelques chiffres

En 2017, CMV Médiforce a participé au financement de nombreux projets des professionnels libéraux de santé.

installation

1 000 dossiers d'installation ou de rachat montés

Offre

15 000 professionnels de santé financés