N° Vert : 0 800 77 77 14

Pharmaciens : financer l’informatique officinale avec le crédit-bail

En officine, l’informatique est devenue une prestation de services externalisée dont on confie l’installation, la maintenance et le financement à des prestataires extérieurs. Le crédit-bail répond parfaitement à cette évolution pour le financement des matériels et du logiciel professionnel.

Le crédit-bail finance tous les équipements et matériels neufs de l’officine. À l’issue de la période de location, le matériel peut être racheté pour le prix résiduel convenu (soit 1 %).

Principal atout du crédit-bail : sa grande souplesse. Le titulaire peut opter pour un financement total ou, avec un premier loyer majoré de 15 % ou 20 %. Il peut choisir le nombre de loyers à verser et leur périodicité, annuelle ou mensuelle.

Avec le crédit-bail, le pharmacien dispose d’un financement intégral et sur-mesure, en fonction des caractéristiques de son activité. Autre avantage important : les formalités sont réduites au minimum lors de la conclusion du contrat.

Les avantages pour l’informatique officinale

Avec ce financement, le pharmacien peut choisir lui-même le matériel informatique dont il a besoin et qui sera acheté par la société de crédit-bail. C’est lui aussi qui choisit la durée de la location et le montant des loyers, leur périodicité. Le financement peut ainsi être totalement adapté aux capacités financières de l’officine.

Naturellement, à l’issue de la période de location, il est possible de racheter le matériel pour la valeur fixée au contrat ou au contraire de conclure un nouveau contrat de crédit-bail pour disposer d’un matériel neuf.

Les avantages fiscaux

Sur le plan fiscal, les loyers versés sont déductibles en frais généraux sans limitation, ce qui réduit le montant du bénéfice imposable de l’officine et l’assiette des cotisations sociales des pharmaciens en nom propre ou en société de personnes.

En outre, le crédit-bail étant un engagement « hors bilan », les capitaux de la pharmacie restent disponibles pour d’autres investissements et celle-ci garde intacte sa capacité d’emprunt.